Il est intéressant de se comprendre qui est Papi Jiang, car elle apparaît comme l’un des symboles d’une situation de censure très problématique en Chine. En effet, le gouvernement de cette contrée est loin d’être celui qui laisse la plus grande liberté d’expression aux citoyens, que cela soit dans la presse traditionnelle ou sur Internet. La fameuse chaîne française Arte a été jusqu’à titrer l’un de ses reportages « Chine – Le pays de la censure », ce qui a de quoi alerter.

Mais voyons justement de plus près les problèmes qui ont été rencontrés par Papi Jiang, et ce que cela révèle des tensions politiques au pays de la Grande Muraille.

Papi Jiang, une comédienne dans l’âme

Papi Jiang, âgée de 34 ans en 2021, peut se targuer d’un don pour la comédie et a d’ailleurs suivi une formation en dramaturgie. Dans ses vidéos, elle sait manier l’ironie avec brio, pour dénoncer le gouvernement et certains comportements sociétaux, de manière parfois très cynique.

Son sens de la mise en scène, à la fois inné et sans doute développé dans le cadre de ses études, lui a fait rencontrer un succès rapide au milieu des années 2010. Elle a été jusqu’à créer elle-même une entreprise spécialisée dans les « vlogs ».

Papi Jiang sous le radar des autorités chinoises : pourquoi ?

Quand on pratique la satire… on s’attire parfois des ennuis, n’est-ce pas ? Papi Jiang l’a appris à ses dépens.

Le gouvernement chinois n’a pas apprécié certaines de ses vidéos, pour ne pas dire l’ensemble d’entre elles, et lui a demandé d’en modifier plusieurs parties, jugées immorales et vulgaires. Cette affaire a connu son pic en 2016. La ocncernée s’est d’abord montrée obéissante, en apportant les corrections exigées et en présentant ses excuses.

Cela dit, depuis, elle a repris ses bonnes habitudes et semble jouer à un jeu du chat et de la souris avec les dirigeants. Elle a notamment tenu des propos féministes controversés en 2020, qui n’ont pas fait l’unanimité dans un pays où le patriarcat est encore profondément ancré sur le plan culturel.

Pourquoi parler de « symbole » pour Papi Jiang ?

Le degré de liberté d’expression dont jouissent les habitants d’un pays apparaissent comme un indice très révélateur de la politique privilégiée par son gouvernement. En l’occurrence, les responsables de la censure en Chine peuvent se montrer très virulents.

Papi Jiang est le « symbole » du contrôle de l’information et du discours en Chine parce qu’elle montre que même l’humour pourtant levier du commentaire politique depuis l’Antiquité déjà, peuvent être méprisés par les élites.

De plus, la jeune femme s’est fait connaître par Internet, et là aussi le bât blesse. Vers le milieu des années 1990, alors qu’Internet n’était qu’un vague concept pour les Français par exemple, les technocrates Chinois voulaient déjà surveiller, ajuster, supprimer le contenu jugé immoral ou inadéquat sur la toile. En une trentaine d’années, cette politique ne semble pas avoir changé, et Papi Jiang le sait.

En conclusion : pourquoi le parcours de Papi Jiang est intéressant ?

Papi Jiang est une humoriste professionnelle, qui a su se démarquer grâce à son talent et sa soif de réussite. Malheureusement, elle ne cesse de se battre pour contourner la censure, très active en Chine.

Son parcours, qui est loin de constituer une exception, a de quoi nous faire réfléchir sur la manière dont un gouvernement peut essayer de « contrôler » la pensée, pour que la population ne s’émancipe pas sur le plan culturel et intellectuel… y compris sur Internet.

A propos de

Totalement geek et passionné de tech, qui plus est Chinoise, je partage avec vous mes analyses, comparatifs et autres actus des produits high-techs made in China.
Retour haut de page