Ces dernières années, l’industrie de la legaltech (technologie juridique) a suscité beaucoup d’attention car la numérisation a entraîné un développement incroyable de la technologie dans ce secteur. Cela a transformé l’industrie juridique en profondeur, donnant lieu à la croissance de startups de la legaltech.

L’avènement de la technologie juridique a rendu les services juridiques et cabinets d’avocats ou d’experts comptables faciles à utiliser et abordables. Basée sur la technologie et l’innovation commerciale, la legaltech est en train de se révolutionner rapidement le secteur grâce notamment à l’introduction de l’intelligence artificielle.

L’année dernière, les experts du secteur ont prédit une croissance vitale dans le développement de solutions juridiques utilisant l’IA. Et cela continuera à offrir de nouvelles capacités en 2022 pour améliorer la productivité des professionnels du droit et des chiffres.

Un secteur qui se transforme

Face à l’augmentation croissante des tendances dans la legaltech, de nombreux avocats ou défenseurs du secteur s’inquiètent de leurs emplois qui sont menacés par des technologies numériques telles que l’IA, l’apprentissage automatique, le traitement du langage nature… Cependant, il n’y a aucune preuve contre ces menaces, au contraire, ces technologies vont augmenter les capacités des avocats.

Les cabinets et les secteurs juridiques sont confrontés à un défi de taille sur le marché. Cela se traduit également par un impact sur les entrepreneurs de la nouvelle génération. Pour y faire face, des start-ups de technologie juridique ont commencé à offrir des services innovants et à attirer les meilleurs talents émergents.

Un secteur en forte croissance

Les investissements massifs dans ce domaine permettent également aux startups de la legaltech d’être à la pointe de l’innovation. Selon plusieurs études, les investissements dans les startups de legaltech françaises ont atteint 57,8 millions d’euros en 2021.

Jim Leason, vice-président des marchés clients chez Thomson Reuters, a déclaré :  » Les legaltech attirent désormais des financements provenant de diverses sources, dont les cabinets d’avocats eux-mêmes, les fonds de capital-investissement et de capital-risque.

Cet intérêt a donné aux start-ups l’élan crucial dont elles avaient besoin pour faire passer rapidement leurs produits à l’étape suivante du développement et des tests. »

La legaltch offre de nombreuses opportunités aux professionnels du droit

Les jeunes entreprises du secteur de la legaltech ont le potentiel d’offrir quelque chose aux grands cabinets d’avocats traditionnels, à savoir la flexibilité.

Cela permet aux cabinets de modifier les processus de travail de leurs employés, ce qui peut contribuer à retenir les talents, à alimenter l’engagement des employés, à garantir un niveau de travail élevé et à gagner en productivité.

Les startups de la legaltech peuvent également contribuer à résoudre les problèmes de transparence et d’efficacité des dépenses et de la facturation d’un cabinet. Ces dernières années ont été marquées par des dépenses importantes dans le domaine des services juridiques, et les clients ont été plus minutieux dans leur facturation et leurs dépenses en la matière, d’où la nécessité d’être plus transparent et efficace.

Il n’est pas étonnant que l’avenir des cabinets d’avocats repose de plus en plus sur des technologies avancées et que les réunions/rendez-vous puissent être menés virtuellement.

En fait, le secteur ira au-delà des cabinets d’avocats ou d’expertise comptable pour se doter d’une sorte de système de diagnostic qui guidera les gens quant à leurs options juridiques, à la manière de rassembler les preuves et aux autres moyens de résoudre les conflits.

D’autre part, Gartner prévoit que d’ici 2023, les assistants juridiques virtuels (AJV) répondront à 25 % des demandes internes adressées aux services juridiques des grandes entreprises. Cela renforcera certainement la capacité opérationnelle des équipes internes des entreprises.

Un objectif : la satisfaction du client

Vous l’aurez compris, les technologies apportées par la legaltech, si elles ont pu faire peur au début, sont avant tout une grande opportunité pour les professionnels du droit de gagner du temps sur les tâches chronophages de manière à pouvoir en consacrer plus sur celles à forte valeur-ajoutée pour le client final. Offrant ainsi un meilleur accompagnement juridique et une plus grande satisfaction client.

Ainsi, le paysage des cabinets d’avocats et d’experts comptables risque de se transformer prochainement. D’un côté, certains cabinets auront adopté de nouvelles méthodes de travail en intégrant l’automatisation, l’intelligence artificielle et le digital dans leur établissement.

De l’autre côté, des structures plus traditionnelles dans leur mode d’organisation risquent d’être distancées si elles ne passent pas rapidement aux nouvelles technologies. Les clients ont en effet de nouveaux besoins et de nouvelles attentes sur leur accompagnement juridiques.

Il est aujourd’hui plus facile de trouver les informations juridiques nécessaires à la résolution d’un problème. Mais comment exploiter ces ressources et comment savoir quoi en faire ?

C’est à ce niveau là que les avocats et autres professionnels du droit devront apporter toute leur valeur ajoutée et leur plus-value.

Et vous, où en êtes-vous avec votre cabinet ? Avez-vous déjà choisi des solutions digitales pour améliorer votre productivité ? Dites-nous tout en commentaires.

A propos de

Totalement geek et passionné de tech, qui plus est Chinoise, je partage avec vous mes analyses, comparatifs et autres actus des produits high-techs made in China.
Retour haut de page